Blogue

#3 – Entrevue avec Samuel Labrecque

Q : Qu’est-ce qui a mené Samuel au domaine du courtage immobilier résidentiel ?

R : De 2018 à 2020, Samuel a travaillé en tant que chargé de projets en construction haut de gamme. Spécialisé dans la gestion des opérations et en service-conseil et design, il s’est tout de suite senti très à l’aise dans cet environnement. Samuel a toutefois vite constaté son besoin d’un rythme plus effréné et non routinier. En 2019, il s’est donc tourné vers le courtage immobilier résidentiel. Avant même de terminer son cours, Samuel a communiqué avec Martin Dostie afin de lui faire part de son désir de joindre le Groupe Martin Dostie issu de la prestigieuse bannière Sotheby’s International Realty Québec. Ses talents de vendeur ont rapidement été décelés puisqu’il a intégré l’équipe de Martin dès la complétion de son cours, en février 2020. Il a depuis vendu pour plus de 14 millions de dollars d’inventaire.

Q : Quelles aptitudes et/ou compétences Samuel met-il à profit dans son travail ?

R : Samuel est reconnu pour ses compétences relationnelles. Professionnalisme, rigueur, patience et compréhension constituent les lignes directrices de son approche. En fait, Samuel garde toujours à l’esprit que l’achat d’une propriété s’avère l’investissement le plus important d’une vie et que, tout comme pour la vente d’une demeure, un tel processus vient avec son lot d’émotions : « Par exemple, il arrive que des clients mettent en vente leur maison en raison d’un divorce. Je fais donc tout en mon possible pour accommoder les deux parties et alléger leur charge émotionnelle et [j]’agis avec empathie ». À son sens, il est donc primordial d’aborder chaque situation avec tact et délicatesse. En outre, spécialement lorsqu’il accompagne de premiers acheteurs, Samuel prend soin de vulgariser toutes les étapes de la transaction à ses clients. Ce souci de bien expliciter l’information est d’autant plus important lorsque le courtier fait affaire avec des clients étrangers ; il veille à communiquer avec eux dans les deux langues principales de façon très fluide.

Q : Quelle partie d’une transaction préfère-t-il ?

R : L’étape dans laquelle Samuel se plait le plus lors d’une transaction est sans contredit celle de la négociation. En effet, le courtier immobilier résidentiel s’efforce de négocier dans le meilleur intérêt du client qu’il représente, sans jamais négliger celui de l’acheteur. Au-delà du prix, le délai de prise de possession de même que les inclusions à l’achat d’une demeure font partie des éléments avec lesquels Samuel est habitué de composer.

En bref, Samuel prend plaisir à agir à titre d’intermédiaire grâce à sa maîtrise de l’art de la négociation et à sa fine connaissance du marché. Il anticipe les attentes de ses clients et s’assure que la conclusion d’une transaction soit bénéfique et agréable pour les deux parties.

Q : Hormis le courtage immobilier résidentiel, qu’est-ce qui anime Samuel dans la vie ?

R : Il va sans dire que le métier de courtier requiert d’être constamment sur le qui-vive et de jongler avec des horaires atypiques. Samuel estime donc important de s’accorder du temps avec ses proches lorsqu’il le peut. Il a d’ailleurs récemment accueilli un nouveau membre au sein de sa famille ; un charmant bébé Golden Retriever prénommé Jasper. Bien que Samuel chérisse les moments passés dans son cocon familial, il aime particulièrement troquer son confort pour le dépaysement. Voyager est ce qui lui permet de s’évader et de découvrir de nouvelles cultures. Pour 2022, il a comme projet de visiter l’Europe et le Japon.

Q : Quelles ventes l’ont-elles particulièrement marqué ?

R : Deux ventes demeureront gravées dans la mémoire du courtier pour très longtemps. La première est celle d’un ranch pourvu d’une résidence principale et d’un site équestre situé en Beauce. Dans ce mandat, Samuel représentait à la fois le vendeur et les acheteurs. Les deux parties avaient été entièrement comblées par la conclusion de la transaction, l’une vendant à un prix record et l’autre faisant l’acquisition d’un site unique en son genre.

Puis, le courtier conserve un très beau souvenir de sa collaboration pour la vente d’un penthouse aux Jardins-Mérici. Samuel en est fier non seulement parce qu’il s’agit d’un record de vente dans la copropriété, mais surtout en raison de l’entière satisfaction de son client acheteur qui a salué l’excellence du service et de l’accompagnement offerts par Samuel.

#2 – CONCOURS! [FERMÉ]

Le Groupe Martin Dostie est fier de vous annoncer la tenue de son concours Deux nuitées dans un chalet de luxe!

Jusqu’au 23 septembre prochain à 23 h 59 HNE, courez la chance de gagner un séjour en pleine nature au domaine Le Riverain en compagnie de cinq autres personnes. Spa, accès à la rivière Montmorency, cuisine extérieure et plus encore seront à votre disposition pour agrémenter votre séjour.

Pour participer, vous devez vous rendre sur la page « Groupe Martin Dostie, courtiers immobiliers« , sous la publication du concours (épinglée) et :

  • Aimer la publication ;
  • Nous faire savoir en commentaire avec qui vous souhaiteriez passer ce séjour de rêve.
  • Partager pour obtenir une chance additionnelle!

N’oubliez pas d’aimer notre page Facebook pour rester à l’affût du marché immobilier !

Le gagnant sera annoncé le 24 septembre à 19 h HNE sous la publication, en plus d’être contacté par message privé.

*Conditions : Être âgé de 25 ans et plus et être résident du Québec.
*À noter que le prix n’est pas monnayable ni remboursable. Ce concours n’est pas associé à Facebook ni géré, approuvé ou commandité par Facebook.

Pour consulter les règlements complets du concours, cliquez ici.

Article #1 – Entrevue avec Martin Dostie

Q : Quel est votre parcours professionnel ?

R : Natif des Cantons-de-l’Est, Martin Dostie a habité à plusieurs endroits avant de s’établir officiellement en Ontario en 1991. Dès ses débuts sur le marché du travail, Martin a œuvré dans le domaine de la vente. Il s’est très vite découvert des aptitudes pour mettre en valeur des produits et services, de même qu’une facilité à tisser des liens avec sa clientèle. En 2006, il a quitté l’Ontario pour s’installer à Québec, où il ne connaissait pratiquement personne. Sa passion pour la vente l’a rapidement amené à se lancer en courtage immobilier en 2007. Il a alors travaillé à titre de courtier dans différentes agences immobilières de Québec. Puis, en juillet 2012, Martin a fait son entrée chez Sotheby’s International Realty Québec, où il a donné vie au Groupe Martin Dostie qui n’a jamais cessé de prendre de l’expansion depuis.

Q : Quelle est la transaction qui vous rend le plus fier ?

R : Bien que la vente record frôlant les six millions au Lac-Saint-Joseph soit un événement mémorable de sa carrière, la transaction qui rend Martin le plus fier est celle d’une demeure à Fossambault-sur-le-Lac. Ladite propriété avait initialement été mise en vente alors que le marché immobilier était en déclin. La multiplication de l’offre en matière d’habitation et la baisse de la demande avaient eu une incidence sur le marché immobilier pendant plusieurs années. Malgré un délai inhabituel et rarissime de sept ans avant que la propriété soit vendue, les clients avaient toujours gardé confiance en Martin et souhaité que le mandat lui soit confié. Encore à ce jour, le courtier s’estime très privilégié d’avoir bâti cette précieuse relation avec ses clients.

Martin ne peut également passer sous silence la vente de la propriété du maire de Québec, Régis Labeaume. La demeure, située à Sillery, s’était vendue en 2019, en moins de six mois. Bien que ces ventes soient très marquantes pour le courtier immobilier, il n’en demeure pas moins que chaque propriété qu’il vend, quelle que soit sa valeur, représente une fierté et une grande marque de confiance aux yeux de Martin.

À gauche, Martin Dostie. À droite , Régis Labeaume.

Q : Qu’est-ce qui vous distingue des autres courtiers ?

R : Martin estime qu’il se distingue par sa franchise : « Que ce soit positif ou négatif, il n’y a pas de cachette avec mes clients ». Bien que certaines choses puissent être plus difficiles à entendre, il a à cœur de donner l’heure juste et d’être transparent dans toutes les étapes de la transaction.

En outre, pour chacun de ses mandats, le courtier immobilier est extrêmement proactif et met tout en œuvre pour stimuler l’intérêt d’acheteurs potentiels. Il va au-delà des attentes du client en étant activement à la recherche d’acheteurs et en développant différentes stratégies pour faire rayonner les propriétés.

Q : Avez-vous une anecdote particulière à nous partager ?

R : Dans le cadre de la vente d’une propriété, Martin s’était lié d’amitié avec son client Roger D. Landry, homme d’affaires et ancien président et éditeur de La Presse. Cet homme humble possédait un énorme bagage d’expériences personnelles et avait fait d’impressionnantes rencontres tout au long de sa vie. Son garage servait d’ailleurs de salle d’exposition puisque Roger D. y affichait les personnalités publiques qu’ils connaissaient. Parmi les personnes exposées se trouvait son ami de longue date, le chanteur d’opéra Luciano Pavarotti. Roger D. avait pris soin de pointer à Martin la chaise sur laquelle Pavarotti avait autrefois l’habitude de s’asseoir. À partir de ce moment, lorsque Martin faisait visiter la demeure de Roger D., il se plaisait à présenter ladite chaise et à raconter l’anecdote à ses clients.