Blogue

Article #1 – Entrevue avec Martin Dostie

Q : Quel est votre parcours professionnel ?

R : Natif des Cantons-de-l’Est, Martin Dostie a habité à plusieurs endroits avant de s’établir officiellement en Ontario en 1991. Dès ses débuts sur le marché du travail, Martin a œuvré dans le domaine de la vente. Il s’est très vite découvert des aptitudes pour mettre en valeur des produits et services, de même qu’une facilité à tisser des liens avec sa clientèle. En 2006, il a quitté l’Ontario pour s’installer à Québec, où il ne connaissait pratiquement personne. Sa passion pour la vente l’a rapidement amené à se lancer en courtage immobilier en 2007. Il a alors travaillé à titre de courtier dans différentes agences immobilières de Québec. Puis, en juillet 2012, Martin a fait son entrée chez Sotheby’s International Realty Québec, où il a donné vie au Groupe Martin Dostie qui n’a jamais cessé de prendre de l’expansion depuis.

Q : Quelle est la transaction qui vous rend le plus fier ?

R : Bien que la vente record frôlant les six millions au Lac-Saint-Joseph soit un événement mémorable de sa carrière, la transaction qui rend Martin le plus fier est celle d’une demeure à Fossambault-sur-le-Lac. Ladite propriété avait initialement été mise en vente alors que le marché immobilier était en déclin. La multiplication de l’offre en matière d’habitation et la baisse de la demande avaient eu une incidence sur le marché immobilier pendant plusieurs années. Malgré un délai inhabituel et rarissime de sept ans avant que la propriété soit vendue, les clients avaient toujours gardé confiance en Martin et souhaité que le mandat lui soit confié. Encore à ce jour, le courtier s’estime très privilégié d’avoir bâti cette précieuse relation avec ses clients.

Martin ne peut également passer sous silence la vente de la propriété du maire de Québec, Régis Labeaume. La demeure, située à Sillery, s’était vendue en 2019, en moins de six mois. Bien que ces ventes soient très marquantes pour le courtier immobilier, il n’en demeure pas moins que chaque propriété qu’il vend, quelle que soit sa valeur, représente une fierté et une grande marque de confiance aux yeux de Martin.

À gauche, Martin Dostie. À droite , Régis Labeaume.

Q : Qu’est-ce qui vous distingue des autres courtiers ?

R : Martin estime qu’il se distingue par sa franchise : « Que ce soit positif ou négatif, il n’y a pas de cachette avec mes clients ». Bien que certaines choses puissent être plus difficiles à entendre, il a à cœur de donner l’heure juste et d’être transparent dans toutes les étapes de la transaction.

En outre, pour chacun de ses mandats, le courtier immobilier est extrêmement proactif et met tout en œuvre pour stimuler l’intérêt d’acheteurs potentiels. Il va au-delà des attentes du client en étant activement à la recherche d’acheteurs et en développant différentes stratégies pour faire rayonner les propriétés.

Q : Avez-vous une anecdote particulière à nous partager ?

R : Dans le cadre de la vente d’une propriété, Martin s’était lié d’amitié avec son client Roger D. Landry, homme d’affaires et ancien président et éditeur de La Presse. Cet homme humble possédait un énorme bagage d’expériences personnelles et avait fait d’impressionnantes rencontres tout au long de sa vie. Son garage servait d’ailleurs de salle d’exposition puisque Roger D. y affichait les personnalités publiques qu’ils connaissaient. Parmi les personnes exposées se trouvait son ami de longue date, le chanteur d’opéra Luciano Pavarotti. Roger D. avait pris soin de pointer à Martin la chaise dans laquelle Pavarotti avait autrefois l’habitude de s’asseoir. À partir de ce moment, lorsque Martin faisait visiter la demeure de Roger D., il se plaisait à présenter ladite chaise et à raconter l’anecdote à ses clients.